La jarretière de la mariée : l’accessoire nuptial

Vous connaissez certainement le jeu de la jarretière de la mariée. C’est en réalité une tradition ancestrale dans la célébration du mariage. Il s’agit d’un accessoire qui complète joliment les parures de lingerie de mariage. Vous souhaitez connaître l’histoire ou vous préférez savoir si c’est toujours tendance ? Rassurez-vous, vous avez les réponses dans ce guide.

Qu’est-ce que la jarretière de la mariée ?

La jarretière est avant tout l’accessoire nuptial. En effet, il s’agit d’un bout de tissu en dentelle que la mariée enfile par le pied et qui se positionne sur la cuisse. C’est aussi un accessoire de mariage prisé, mais surtout un produit de mode qui permet de tenir le bas des femmes.

A lire aussi : Offrir des fleurs pour un mariage : choix et étiquette à respecter

Avec un rôle important dans le mariage, la jarretière a été longtemps au cœur des animations de mariage traditionnelles pour disparaître peu à peu. Aussi, elle est ornée d’un ou de plusieurs rubans, cousus sur une bande d’élastique.

D’où vient l’histoire de l’accessoire nuptial

Jarretière de la mariée

A lire en complément : Etapes à suivre pour créer un album photo de mariage

L’accessoire existe depuis le Moyen-Âge. La jarretière a été inventée pour tenir le bas des femmes à une époque où il n’existait ni le porte-jarretelles ni les bas autofixants. À l’époque, la jarretière n’était ni moins qu’un accessoire pratique que vous pouviez porter par paire pour faire tenir vos sous-vêtements.

Pour faire tenir leurs collants, les femmes nouaient des nœuds autour de leurs cuisses. Toujours au Moyen-Âge, pour enrichir la dot de mariage, les familles mettent en vente la jarretière des mariés. Au fil du temps, la coutume est devenue un rituel de mariage emblématique qui est connu par le monde entier.

D’où vient la tradition

Autrefois, à l’époque des chevaliers, pendant les mariages, les hommes payaient pour que la mariée soulève son jupon pour fait apparaître la jarretière. Les femmes de leur côté payaient pour que la mariée fasse redescendre ses jupons d’un cran.

Si un homme finit par gagner le jeu, il avait l’honneur de retirer la jarretière avec ses dents pour la ramener chez lui, comme porte-bonheur. Par contre si c’est une femme qui remporte le jeu, dans ce cas, la mariée garde sa jarretière à la cuisine.

Notez que la jarretière de la mariée était un symbole de pureté et de féminité. C’était même un symbole de virginité. Actuellement, la jarretière traditionnelle est moins en vogue. Cependant, pour les mariages, il existe toujours des jeux de tickets à gratter où l’heureux gagnant se verra offrir la jarretière de la mariée.

Voilà ce que vous devez savoir sur la jarretière de la mariée. C’est un accessoire nuptial qui occupe donc toujours une place de choix dans l’union traditionnelle et même moderne de deux personnes.

Comment choisir la jarretière de la mariée ?

Maintenant que vous en savez plus sur l’histoire de la jarretière de la mariée, vous devez prendre en compte le style et le thème du mariage. Si vous avez opté pour une ambiance bohème ou champêtre, choisissez des matières légères telles que la dentelle ou les rubans colorés.

Si votre journée spéciale a plutôt un thème vintage avec une touche ancienne, alors orientez-vous vers des matériaux comme le satin et les perles. Les styles rétro comprennent aussi des éléments tels que des broderies délicates et des bijoux ornés.

Pensez à l’emplacement où vous allez porter votre jarretière. Si elle doit être portée sous une robe longue moulante par exemple, privilégiez un modèle fin qui ne créera pas de bosses inesthétiques sous vos vêtements.

Considérez aussi si vous souhaitez garder cette pièce intemporelle dans votre trousseau après le mariage. Si c’est ce que vous recherchez, optez pour une conception simple mais élégante qui aura l’avantage d’être indémodable.

N’hésitez pas à personnaliser votre choix selon vos goûts personnels ! Il existe aujourd’hui toute sorte de modèles adaptés aux différentes morphologies ainsi qu’à tous les budgets possibles et imaginables. Alors mettez-vous en quête de la jarretière de vos rêves pour le jour J !

Comment porter la jarretière de la mariée le jour J ?

La jarretière de la mariée est un accessoire très prisé pour son côté sexy et mystérieux. Mais comment la porter le jour J ? Voici quelques conseils pratiques.

Il faut prendre en compte l’emplacement où vous allez fixer votre jarretière. Traditionnellement, elle se porte sur la cuisse droite, environ à mi-hauteur de la jambe. Certain(e)s préfèrent la mettre sur leur jambe gauche ou même plus haut.

Assurez-vous que votre robe a été ajustée correctement afin que le placement de votre jarretière soit facilement accessible sans avoir à lever exagérément votre robe. Vous pouvez aussi demander à un·e proche si tout est en place avant de commencer les festivités pour vous sentir plus serein(e).

Si vous voulez jouer le jeu jusqu’au bout, glissez une petite culotte en dessous qui correspondra au thème choisi pour cette journée spéciale ! Le choix des couleurs peut être varié : blanc traditionnel pour rester dans les codes du mariage classique ; rouge passion si vous souhaitez pimenter davantage l’atmosphère ; ou encore des nuances pastel selon vos envies.

Soyez attentif aux détails tels que vos chaussures et collants (si portés) afin qu’ils correspondent parfaitement avec votre robe ainsi qu’à l’esthétique globale du mariage. Il ne faudrait pas créer une rupture dans cette harmonie lorsqu’un invité découvrira discrètement ce symbole de féminité caché sous vos habits !

N’hésitez pas à profiter de ce moment pour prendre des photos souvenirs. Les photographies de votre mariée en train d’attacher ou de retirer sa jarretière peuvent être très sexy et intimes, tout en restant respectueuses.

En suivant ces quelques astuces, vous serez sûre de porter votre jarretière avec classe et élégance lors du plus beau jour de votre vie !

ARTICLES LIÉS